« Les millennials sont une génération d’écologistes consommateurs de Facebook, qui enfreignent toutes les règles de consommation connues des générations précédentes », pourrait facilement être une citation d’un vendeur de 50 ans. Mais cette idée est-elle exacte ? Qui sont en fait les millennials, ou la génération Y comme on les appelle parfois ? De quoi se préoccupent-ils et comment les approcher lorsqu’il s’agit de services de planification patrimoniale ?  Approfondissons un peu le sujet…

Qui considérons-nous comme un millennial ?
Les chercheurs et les médias populaires considèrent généralement les personnes nées entre 1981 et 1996. Il s’agit d’un groupe de plus de 1,8 milliard de personnes à travers le monde[1], ce qui représente en 2020 un tiers de la main-d’œuvre mondiale[2].

L’impact du millennial
Aux États-Unis, les ménages américains des millennials gagnent aujourd’hui plus que les ménages de jeunes adultes en tout temps au cours des 50 dernières années[3] et d’ici 2050, les jeunes d’Amérique du Nord auront hérité de quelque 30 000 milliards de dollars[4]. Leur impact sur l’économie mondiale à l’avenir ne doit donc pas être sous-estimé.

En outre, il semble que les millennials tentent de donner un sens à leur vie en s’engageant dans des projets sociaux et environnementaux, en mettant l’accent sur la durabilité. L’enquête mondiale Deloitte 2020 sur les millennials [5] a clairement montré que la protection de l’environnement et les soins de santé sont en tête de liste des préoccupations du millennial. Les jeunes interrogés ont indiqué qu’ils utilisent plus souvent les transports publics, recyclent davantage et font leurs achats de manière durable. Environ la moitié des personnes interrogées déclarent marcher ou faire du vélo plus souvent pour réduire leur empreinte carbone, avoir réduit, voire arrêté, leurs achats impulsifs et avoir étudié les aspects environnementaux des marques qu’elles consomment. Étant donné l’impact considérable des comportements susmentionnés, les entreprises qui réussissent doivent tenir compte des attentes des millennials tout en définissant leur approche stratégique actuelle et future.

Mais, comment aborder les millennials ?
Pendant des décennies, les grandes marques ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour influencer le comportement des consommateurs et les décisions d’achat des millennials en dépensant beaucoup dans les publicités télévisées et imprimées. Cela n’est plus possible, car la génération Y dépend beaucoup plus des réseaux, des critiques en ligne et des opinions de ses connaissances et amis pour s’informer.  Selon une étude réalisée par OneLife en collaboration avec Scorpio Partnership, seuls 27 % des millennials considèrent les conseils d’un conseiller financier comme la principale source de recommandations financières, contre plus de 50 % chez les personnes âgées fortunées[6]. Ces jeunes clients préfèrent en effet puiser leurs connaissances dans un éventail beaucoup plus large de sources.

Les millennials sont la première génération entièrement digitale et (presque) toujours connectée. Une enquête de 2019 de Pew Research[7] a révélé que les jeunes passent en moyenne 5,7 heures par jour sur leur smartphone. Il n’est donc pas surprenant qu’ils utilisent internet pour rechercher, acheter et communiquer des informations. Bien que Facebook reste de loin le plus grand réseau social du monde selon une étude d’Accenture – peut-être considéré comme pionnier des actions des autres générations – les millennials ont commencé à utiliser d’autres applications telles que Twitter, LinkedIn, Tumblr, Pinterest et bien d’autres encore. Le lieu où se déroule l’action est en constante évolution. Afin d’atteindre les millennials sur les médias sociaux, une marque ou un produit doit devenir un élément de routine dans leurs conversations sur les informations produits, les mises à jour et les offres spéciales. Pour une marque, il s’agit de créer un buzz positif dont les millennials peuvent parler. Bien que les millennials soient considérés comme moins fidèles aux marques, recherchant en permanence le meilleur rapport qualité/prix en ligne, ils peuvent être des clients exceptionnellement fidèles, à condition qu’ils aient le sentiment d’avoir été bien traités[8] : c’est une question d’expérience.

En outre, les millennials sont généralement plus instruits que les générations précédentes :  ils veulent comprendre les options et participer aux décisions.  Selon l’étude OneLife, 49 % des millennials ont indiqué qu’ils souhaitaient davantage de transparence dans l’attribution des portefeuilles et qu’ils voulaient savoir comment cela contribuerait à la réalisation de leurs objectifs6. Il en va de même en matière de transmission de patrimoine, domaine dans lequel les millennials semblent être les mieux préparés : selon l’enquête, 56 % ont déjà commencé leur planification successorale, contre 41 % des 35 et 54 ans et 47 % des baby-boomers. Il est intéressant de noter que l’enquête montre enfin que 66 % des millennials utilisent l’assurance vie comme outil de planification successorale, par rapport aux fiducies et aux fondations. Cela peut s’expliquer par le fait qu’une assurance vie peut offrir à la fois une diversification financière et une planification patrimoniale avec une flexibilité, une personnalisation complète et une sécurité. C’est également un instrument idéal pour les personnes qui envisagent de s’installer à l’étranger, ce qui est une particularité des millennials. L’étude OneLife a révélé que 66 % des millennials interrogées envisageaient de partir à l’étranger au cours des cinq prochaines années.

Conclusion
Lorsqu’il s’agit de services de planification patrimoniale offerts aux millennials, il est primordial de garder certains facteurs à l’esprit : leurs préoccupations durables, leur appétit digital, leurs aspirations internationales et leur volonté de prendre part aux décisions.

En tant que compagnie d’assurance vie dont le siège est au Luxembourg, premier centre d’assurance vie en Europe, OneLife a les atouts pour accueillir cette génération de clients fortunés :

  • Une expertise fiscale et juridique internationale pour répondre aux objectifs de planification patrimoniale d’une clientèle de plus en plus mobile
  • Une expérience digitale complète pour les clients, de l’analyse d’investissement aux transactions en ligne et au suivi grâce à un site sécurisé et une application mobile
  • Une liste de fonds externes de qualité sélectionnés au sein de la gamme OneLife avec des stratégies conformes aux aspirations des millennials et proposés par des maisons de fonds telles que Capital Group, Athymis ou encore Funds for Good. Vous pouvez consulter ci-dessous la liste complète des fonds conçus pour les millennials

Vous voulez en savoir plus sur l’assurance vie luxembourgeoise et les solutions OneLife ? Prenez contact avec nos équipes 

 

Vous pourriez également être intéressé par :

L’assurance-vie portable répond à vos envies de mobilité !
Luxembourg : un centre financier réputé, conforme et sécurisé
Les produits d’assurance vie en unités de compte dans le monde

 

[1] UN Population Division based on 2015 data, publié: 2017

[2] “ManPowerGroup report – Millennials Careers : 2020 Vision”, publié: 2016, in: https://manpowergroup.cl/wps/portal/manpowergroup/cl/millennial/carreras et visionné le 10/12/2020

[3] Fry, Richard, publié: 11/12/2018, “Young adult households are earning more than most older Americans dis at the same age”, in: https://www.pewresearch.org/fact-tank/2018/12/11/young-adult-households-are-earning-more-than-most-older-americans-did-at-the-same-age/ et visionné le 13/11/2020

[4] Lyxor ETF, “Millennials: des investisseurs plus responsables”, publié: 20/11/2019, mis à jour: 11/12/2019, in:  https://paperjam.lu/article/millenials-investisseurs-plus-  et visionné le 13/11/2020.

[5] “The Deloitte Global Millennial Survey 2020”, publié: 2020, in: https://www2.deloitte.com/global/en/pages/about-deloitte/articles/millennialsurvey.html et visionné le 13/11/2020.

[6] OneLife, “Les nombreuses casquettes du gestionnaire modern de patrimoine”, publié: 2016, in: https://www.onelife.eu.com/downloads/the-many-hats-of-the-modern-wealth-manager/?lang=fr et visionné le 10/12/2020.

[7] Pew Research Center, « Mobile Fact Sheet« , publié: 12/06/2019, in: https://www.pewresearch.org/internet/fact-sheet/mobile/ et visionné le 13/11/2020.

[8] Accenture, “Who are the millennial shoppers? And what do they really want?”, publié: 2020, in: https://www.accenture.com/us-en/insight-outlook-who-are-millennial-shoppers-what-do-they-really-want-retail et visionné le 13/11/2020