Pourquoi OneLife

  1. Flexibilité pour nous adapter aux besoins spécifiques allant de la planification de l’héritage à la protection des actifs
  2. Expertise transfrontalière pour une mobilité internationale fiscalement avantageuse
  3. Stabilité et sécurité d’un contrat luxembourgeois
  4. Des experts du marché belge dédiés concevant des solutions conformes et personnalisées
  5. Société d’assurance-vie numéro 1 sur le marché belge

 

Le système Belge de pension (retraite)

En Belgique, le système de pension (retraite) repose sur 3 piliers. Un système de pensions publiques « légales » existe parallèlement à des pensions complémentaires extralégales et des plans d’épargne-pension individuelle bénéficiant de déductions fiscales. En outre, les plans d’épargne-pension individuelle sans déductions fiscales sont parfois désignés sous le terme de « quatrième pilier ». Dans la mesure où la Belgique a l’un des régimes de pension de base parmi les plus faibles d’Europe, il est indispensable de comprendre son système pour bien planifier son patrimoine.

Premier pilier : la pension « légale »

Le financement des pensions publiques est basé sur un système de répartition. En d’autres termes, le paiement des pensions aujourd’hui est financé par les cotisations sociales actuellement versées par les travailleurs salariés, indépendants et les agents de la fonction publique. Le paiement d’une pension légale belge commence quand vous atteignez l’âge de 65 ans et que vous avez travaillé au moins 40 ans. Le gouvernement a néanmoins décidé de repousser l’âge de la pension à 66 ans à partir de 2025 et à 67 ans à partir de 2030 et le minimum d’années de travail sera porté à au moins 42 ans d’ici 2019. Étant donné qu’il n’est pas très réaliste de vouloir vivre exclusivement de sa pension légale, des provisions de pension complémentaire sont nécessaires.

Deuxième pilier : la pension complémentaire « extralégale »

Le deuxième pilier consiste en un régime de pension professionnelle, qui complète la pension légale du premier pilier. Ce régime de pension professionnelle, financé par les employeurs à travers une assurance (groupe) ou un fonds de pension, est entièrement facultatif. Les employeurs ne sont aucunement tenus d’accorder cet avantage « extralégal ». Par définition, le montant est variable. Les travailleurs indépendants peuvent également utiliser la pension complémentaire extralégale. Ils peuvent opter pour la pension libre complémentaire pour indépendants (« VAPZ/PCLI » et/ou « RIZIV/INAMI ») ou l’engagement individuel de pension (« IPT/EIP »). Ces régimes, qui permettent aux travailleurs indépendants de constituer un capital pour compléter leur pension légale, offrent des avantages fiscaux considérables.

Troisième pilier : le plan d’épargne-pension individuelle avec avantages fiscaux

Même avec une pension complémentaire extralégale, la plupart des retraités ne seront pas en mesure de maintenir leur train de vie. Le législateur belge a donc créé des avantages fiscaux, afin d’épargner en vue de la retraite par le biais de plans d’épargne-pension, de fonds d’épargne-pension et d’épargne à long terme déductibles d’impôt. Cette épargne individuelle facultative consiste en des versements réguliers déductibles d’impôt et se traduit par un versement unique des intérêts accumulés au moment du départ à la retraite.

Plan d’épargne-pension individuelle sans avantages fiscaux

L’épargne traditionnelle, parfois désignée comme le « quatrième pilier », n’offre pas de déduction d’impôt, mais elle permet d’assurer un revenu adéquat après la retraite.

En particulier, les contrats d’assurance-vie en unités de compte luxembourgeois branche 21 et branche 23 offrent aux résidents belges toute une gamme d’instruments pour la planification patrimoniale. Les contrats dits de « branche 21 » offrent une prestation garantie, tandis que les contrats de « branche 23 » sont liés à l’évolution de la valeur d’un ou plusieurs fonds d’investissement. Ces contrats proposent une solution de planification patrimoniale, qui permet de faire fructifier le capital et de faire des économies sur les droits de succession.

 

Informations sur le marché

OneLife est la plus grande compagnie luxembourgeoise sur le marché de l’assurance-vie belge, avec plus de 3 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Nous avons anticipé et avons rapidement intégré les changements entraînés par la législation Twin Peaks II en 2014, changements qui ont renforcé les règles de protection des consommateurs afin de garantir une plus grande transparence et clarté pour les clients.

 

Camelea

Une solution multi-fonds et multi-gestionnaires utilisant les polices d’assurance-vie ou des produits de capitalisation en unité de compte. Constituez un portefeuille personnalisé dans un système d’architecture ouverte vous permettant d’accéder à plus de 200 fonds d’investissement, sélectionnés avec soin et gérés par des sociétés de gestion choisies pour la qualité de leurs produits et de leur gestion.

 

Faites votre choix parmi nos possibilités d’investissement afin d’optimiser votre portefeuille pour l’adapter à vos besoins.

  • Des gains garantis lorsque les marchés sont à la hausse
  • Une épargne protégée lorsque les marchés sont à la baisse
  • Un risque minimisé grâce à une entrée progressive sur les marchés

L’assurance-vie permet de faire fructifier votre épargne sur le long terme tout en offrant une grande flexibilité au niveau du choix des bénéficiaires.

 

Adiameris

Une assurance-vie ou un produit de capitalisation de la Branche 23 vous donnant accès à une vaste gamme de possibilités d’investissement. La prime est placée dans un portefeuille d’actifs personnalisé et la police est entièrement adaptée à vos besoins et gérée par le gestionnaire de votre choix afin de correspondre à l’évolution de votre risque, à vos préférences d’investissement ainsi qu’à vos objectifs personnels et financiers.

 

OneLife Pension Belgium

Une solution innovante, fiscalement attractive, personnalisable et multi-supports, reflétant l’importance de la pension complémentaire pour les travailleurs indépendants dont les revenus de retraite sont en moyenne sensiblement inférieurs à ceux des salariés des secteurs privé et public, alors même que l’espérance de vie après la retraite s’accroît.

 

Contacter notre équipe belge